Au Burkina Faso, la proportion de fièvres pouvant être dues à la dengue est en augmentation. En 2013, une épidémie de dengue s’y est propagée, suivie d’une autre en 2016. La dengue est souvent confondue avec le paludisme et les agents de santé ne sont pas formés pour les distinguer. La vidéo pourrait contribuer à pallier ce manque de formation puisqu’elle constitue un outil de transfert de connaissances efficace. Toutefois, l’efficacité des vidéos a peu été étudiée en fonction de leur genre narratif. Trois vidéos de formation utilisant différents genres narratifs (reportage, théâtre et dessin animé) ont été testées auprès d’étudiants en sciences infirmières de deux universités de Ouagadougou.

Cliquer sur l’image pour agrandir et visionner en pdf

 

Video : comparing three narrative formats for better management of dengue fever in burkina faso

 

Les trois vidéos dont il est question dans le poster ci-dessus sont accessible en cliquant sur ce lien.