Évaluation d’un modèle d’intervention québécois fondé sur des données probantes pour le traitement des troubles du comportement alimentaire

Thèse proposée par Laurence Plouffe, candidate au doctorat en psychologie clinique. Université de Montréal, Université du Québec à Trois-Rivières. Le projet s’échelonne de septembre 2012 à septembre 2016.

Directeur(s) de recherche: Monsieur Christian Dagenais et Mme Johana Monthuy-Blanc

Introduction:

Un écart existe entre les interventions développées par la recherche et celles implantées en pratique pour le traitement des troubles du comportement alimentaire (TCA). Pour cette raison, l’étude du transfert des connaissances s’avère pertinente afin de mieux comprendre cet écart et ainsi pouvoir en dégager des pistes de recommandations pour favoriser l’utilisation des données probantes. Une formation fondée sur des données probantes peut représenter une stratégie de transfert des connaissances prometteuse lorsqu’elle prend en compte les conditions facilitantes et les barrières à la mise en pratique. Une meilleure compréhension des conditions d’utilisation de la recherche est toutefois nécessaire dans le domaine des TCA pour guider l’implantation satisfaisante d’interventions appuyées par la recherche.

Dans un récent sondage effectué auprès de 142 intervenants québécois travaillant majoritairement dans les CSSS de la région de la Mauricie et Centre-du-Québec, près des 3⁄4 rapportent ne pas être confortables avec les connaissances relatives à l’hyperphagie boulimique, les TCA non spécifiés et les facteurs influençant le développement des TCA et leur fonctionnement (Monthuy-Blanc & Perron, 2014). Devant ce besoin en matière de formation, une formation fondée sur des données probantes pour le dépistage des TCA a été mise sur pied afin d’être offerte aux intervenants de la première ligne d’intervention de la région. Une seconde formation est présentement en construction et vise à soutenir une équipe transdisciplinaire de deuxième ligne dans l’utilisation d’un traitement à la fois fondé sur des programmes d’intervention québécois existants, sur la thérapie cognitivo-comportementale ainsi que la thérapie familiale pour les TCA. Cette offre de soins sera implantée dans la région de la Mauricie Centre-du-Québec, une région où aucun service spécialisé n’est présentement disponible.

Objectifs du projet:

Dans l’optique de favoriser l’utilisation des connaissances et interventions issues de la formation de dépistage, cette thèse vise d’abord à évaluer la formation professionnelle relative au dépistage des troubles du comportement alimentaire dispensée auprès des intervenants de 1ère ligne. Ensuite, elle a pour objectif d’évaluer la mise en œuvre des stratégies d’intervention enseignées et de mieux comprendre les conditions d’utilisation de ces stratégies. Enfin, une recension des écrits portant sur les conditions facilitantes et barrières relatives au traitement des TCA sera réalisée dans le but de dégager des recommandations en matière de soutien à l’implantation d’une équipe transdisciplinaire de deuxième ligne dans la région de la Mauricie Centre-du-Québec.

Méthodologie:

Pour l’évaluation de la formation de première ligne, un devis mixte est prévu. D’une part, il comprend la passation de questionnaires auto-rapportés portant sur les réactions, les connaissances et les intentions des intervenants ayant participé à la formation. D’autre part, le devis assure un suivi dans le milieu de pratique des intervenants, 3 mois suivant la formation, afin de réaliser des entretiens semi-structurés.

En ce qui concerne la recension des écrits, celle-ci sera réalisée de manière systématique dans diverses bases de données dont PsycINFO et MEDLINE.

Résultats: à venir

Partenaires: CIUSSS-MCQ

Poster explicatif du projet:

Télécharger (PDF, 1.38MB)

 

 

Membres impliqués: